15.5.08

Happy Blue Birthday


CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR

Je le disais la dernière fois, ici 21 ans, ça se fête.
Eh bien ce qui est sûr, c'est que je ne risque pas d'oublier cet anniversaire..!

On avait prévu avec Gazelle une petite journée tranquille à Manchester.. tranquille? C'est ce qu'on croyait! C'était sans compter l'enthousiasme anglais! A peine arrivées, des centaines de fans en furie habillés de mon bleu fétiche nous ont accueillies déchaînés!

Je vous sens un peu sceptique là.. non?
La réalité?
Il se trouve que le 14 mai 2008, nos acolytes avaient prévu tout autre chose à M'chester : la finale de la coupe de l'UEFA! Voilà le résultat de notre inculture footballistique !

Tout a commencé dans le bus, plus d'une demie-heure de retard, des embouteillages incroyables, des dizaines de cars en provenance d'Ecosse, des drapeaux en veux-tu en voilà.. des indices qui ne trompent pas! On commençait à flairer l'embûche!
On se disait : 'Oh, un nouveau match de Man United? Liverpool? Newcastle?'
Par pure curiosité, nous interrogeons le chauffeur : Les Rangers de notre chère Glasgow contre Zenit, une équipe Russe! Ooh là là!

Mais c'est une fois arrivées sur place que nous avons réalisé l'ampleur du phénomène! Des hordes de supporters en furie, des bains de foule parmi les smurfs (schtroumphs en anglais), du bleu-blanc-rouge ABSOLUMENT partout!
Je crois que rien ne peut décrire cette journée mémorable dont nous avons été témoins à part les photos que j'ai pu prendre à mes risques et périls!

Pourtant tout commençait bien. Nous avions prévu diverses expositions, du gâteau au chocolat, faire bronzette dans les parcs. Un magnifique soleil brillait au ZENITH (!), le ciel était particulièrement BLEU, ma colocataire Lauren était venue nous faire un coucou, nous admirions comme à chaque fois la beauté et la lumière étincelante de la ville.
Voici MANCHESTER AVANT.


Les rues étaient paisibles et propres... lorsqu'ils commençèrent à arriver. Un par un. Groupe par groupe. Agitant des drapeaux plus grands qu'eux. Nous commencions vraiment à nous demander ce qu'il y avait dans notre thé.
Personnifications vivantes de cette culture de supporters - de hooligans?
Des chapeaux, des perruques, des maquillages, des déguisements, j'ignorais qu'il existait tant d'accessoires à l'égérie du fameux Union Jack!


Une armée d'Ecossais en bleu et blanc! Plus de 100 000 Glaswedgiens avaient fait le déplacement jusqu'à Manchester! Incroyable! Une marée humaine d'un bleu roi flamboyant et d'un enthousiasme désarmant! Quel ambiance! Quelle bonne humeur dans les rues!
Cris d'allégresse, passion commune, liesse générale!


Sponsor officiel : Carlsberg. Omniprésent dans la foule qui s'en abreuve sans peur, sans reproche et ... sans limite?


Un mix entre Manchester et Glasgow, mes deux villes préférées?! Mais bien sûr qu'on est pour les Rangers! Des kilts, des tartans et des accents Scottish partout! Qui parle d'Ecosse indépendante, de culture différente? Le Royaume est plus Uni que jamais.
On a du croiser 2 ou 3 Russes dans la journée. Ils se cachent. On les comprend!
Euphorie généralisée! Good luck Rangers!


L'uniforme du jour. Tout est bleu, du ciel aux yeux des supporters. Tension palpable. Des drapeaux bleu-blanc-rouge. Nous partageons les mêmes couleurs. Mais pas que.


Ca commence dès le plus jeune âge. Enfants qui jouent au foot déjà.
Vision hallucinante d'un bébé chav aux couleurs du jour, avec toute la panoplie s'il vous plaît, assis par terre. Un ballon roule jusqu'à lui. Il se lève, tente de faire ses premiers pas, sait à peine marcher, mais de son minuscule pied envoie le ballon rouler avec une énergie étonnante.


Tout d'abord bouche-bée, nous nous laissons vite porter par la bonne humeur ambiante et les sourires qui nous entourent. Nous savons que nous assistons à un moment unique, et que nous ne reverrons pas une telle scène de sitôt!
On se croirait dans un festival, un carnaval, une fête populaire. On dirait que toute la Grande Bretagne s'est retrouvée dans les rues Mancuniennes, en ce mercredi après-midi!
Nous sommes au meilleur endroit de la Terre, à cette seconde précise! Au bon endroit, au bon moment.


Nous décidons tout de même de suivre notre plan et profitons des magasins et galleries les plus désertes et calmes jamais vues!
Nous décidons de fuir un peu l'agitation ambiante en nous terrant dans le quartier gay de la ville, où seuls quelques supporters qui n'ont pas froid aux yeux ont osé s'aventurer. Ainsi loin de la cohue, nous nous délectons du Banoffee le plus gourmand de l'univers, généreusement arrosé de sauce au chocolat et de latte, à Queer, ou nous tentons en vain de faire les yeux doux aux serveurs qui finalement nous font des prix d'amis en apprenant que c'est mon anniversaire!
Bien cachées dans notre bar à tenter de digérer la bête, nous ignorons ce qu'il se passe dans le reste de la ville et en oublions presque que le match est en train de se jouer.


A notre sortie, c'est le CHOC.
Le chemin nous est barré par des armées de policiers anti-émeutes, les cris des supporters remplacés par des sirènes de police qui grondent, et les rares supporters que nous croisons font grise mine. Je dirais même bleue - 'they feel rather blue'.


Manchester notre amie est à feu et à sang. Tous les bars et magasins sont barricadés, les rues sont devenues des poubelles géantes, Picaddilly Gardens une décharge publique. Tous les écrans géants sont éteints.
Mais que s'est-il passé en quelques heures? Comment tout cela est-il arrivé? Jusqu'où ont-ils été? Dans quel état d'ébriété étaient-ils?
Voici MANCHESTER APRES.


Nous n'avons vu que la fête. Nous n'avons pas vu le bad trip. Nous avons eu de la chance.
Nous étions vraiment au bon endroit au bon moment.
En lisant le récit des évènements par le Times, tout cela semble irréel. En voyant les vidéos des riots (émeutes), je n'arrive pas à croire que tout cela ne s'est passé qu'à quelques mètres de nous. Les futurs matchs prévus à Manchester dans les semaines qui viennent en sont annulés. Même Man United-Chelsea. C'est dire!
Ni Kaiser Chiefs - 'I predict a riot' - , ni Libertines - 'All the stylish kids in the riot'. Nous ne l'avons pas vu venir, et il n'y avait rien de classe dans tout cela. Il n'y a plus de musique. La fête est bel et bien terminée.


Nous récupérons quelques Union Jack quasi-intacts dans les décombres du tsunami qui a ravagé la ville. Est-ce que le monstre du Loch Ness est venu lui-même dévaster la ville?


Nous décidons de retourner nous réfugier dans le Soho Mancunien. Et là, nous décrouvrons avec horreur que le bar où nous étions quelques instants plus tôt est barricadé avec des barrières en fer, avec les clients toujours à l'intérieur! Nous finissons par trouver un bar, l'EDEN, où déguster une bouteille de vin pour continuer la fête au chaud, en feignant un détachement digne de l'humour noir et du flegme britannique.

Je reçois un texto d'un ami de Preston, qui est lui-même de Manchester. 'Tu ne regrettes pas trop d'être allée à Manchester aujourd'hui??'
Sûrement pas! Quelle expérience! Inoubliable.

Ah, au fait, ils ont perdu. Glasgow. 2-0. Les Russes ont gagné la partie.

video

6 commentaires:

Gallaswinga a dit…

Et oui, on pourra dire: j'y étais!!

Guguss a dit…

La deuxieme video : choquante !
Vraiment idiot de finir la journée de cette façon...
En tout cas, vous avez eu le nez fin!

maïe a dit…

Eh oui ! au bon endroit au bon moment, vous avez eu de la chance, j'écoutais les infos ce matin, il y a même un supporter russe qui s'est pris un coup de couteau dans le dos, avant c'était l'arêne, les gladiateurs, c'était il y a très longtemps...ça n'a pas beaucoup évolué...

lily a dit…

@ gallaswinga : ça c'est sûr que c'était un truc à vivre pendant notre expérience british! inoubliable!

@ guguss : et oui Bunny & Gazelle ont eu l'instinct de survie!

@ maïe : et oui! mais bon cela dit, tout le monde a été adorable avec nous, avant et après match, du type 'attention ne passez pas par là, il y a des bouts de verre..' etc.
Seulement une minorité de supporters cassent l'ambiance..

Rodolphe a dit…

@ gallaswinga : So am I ! Heureusement qu'on est parti vite avec Clem de cette nuée de schtroumpfs alcoolisés ! J'espère quand meme remettre les pieds un jour à Manchester un jour plus calme, car ce que j'ai entrevu promettait beaucoup :) (Ok j'ai vu essentiellement le Starbucks mais quand même :P)

lily a dit…

@ Rodolphe: Et en plus le Starbucks de Manchester, il est pas super excitant pour un Starbucks! ;)
Mais Manchester l'est définitivement, cf :
http://alizemorand.blogspot.com/2007/09/manifique.html
x