15.9.08

The simple life


Confortablement installée dans un McDonald's (sic),la geek que je suis retrouve le plaisir (le besoin?) de venir ici pour vous raconter ma petite vie.. Que voulez-vous, le WIFI est à £5 de l'heure à Starbucks et je suis, comment dire, à sec!

Me voilà donc, à côté d'une meute de collégiennes anglaises en uniformes vert forêt, en train d'agiter mes genoux au son des Kooks, tout en pianotant sur mon clavier, un latte dans la troisième main, et tentant de résister au sac de French Fries ouvert sous mes yeux et dont s'empiffre ma nouvelle coloc mi-Anglaise, mi-Turque.. est-il besoin de préciser qu'en plus d'être hyper sympa, ultra-cool et méga-géniale, elle est super mince et donc peut se permettre d'avaler ces graisses saturées sans vergogne pendant que je salive en regardant d'un air terrifié la population McDonald'sienne qui souffre d'une surcharge pondérale certaine : mon avenir potentiel si je succombe. Bref : c'est bon, ça m'a dissuadé. (ouf, c'était une phrase très longue, non?)

Donc pour résumer, j'ai déménagé trois fois en une semaine et je crois que je suis chez moi cette fois. Bon j'ai toujours pas de salon mais cette fois on partage la sdb à quatre. Je vis donc avec Nes (mentionnée ci-dessus), un étudiant de Californie et un informaticien d'Australie, tous deux originellement de Singapour. Ai-je omis de dire que Londres est cosmopolite?

Ah oui, et je vais monter un cirque avec un Australien, me suis lié d'amitié avec un Brésilien, ai rencontré ses potes d'Afrique du Sud, parlé politique toute la nuit avec un Polonais et un Espagnol dans Brick Lane, le quartier indien, mais aussi très edgy, indie et quirky. Je suis désolée d'user de tant d'anglicisme mais je crois qu'il n'y a pas vraiment d'équivalent frenchie.. à part cool peut-être? Et encore, trop has-been!

Enfin bref, ça va mieux, j'ai été à un festival de musique électro et reggae, vu un groupe du nom d'Elova, dont la chanteuse aux cheveux rasé d'un côté était irréaliste, vu des milliers de gamins stylés dans la foule, des lunettes de toutes les couleurs et toutes les formes, des clips de Pharell Williams en vrai, sympathisé avec des créateurs de vêtements et accessoires Parisiens réunis pour la London Fashion Week commencée hier, mangé du curry qui m'a fait perdre toute sensation gustative (ben oui j'ai voulu goûter le piment ci-dessous), rencontré un Français qui se prenait pour Snoop Doggy Dog sous acide, bu le meilleur chocolat chaud de ma vie dans un restau italien, appris que malgré mon accent allemand (!), je pouvais parler super bien le portugais, erré dans un bar du nom de Casa Blue ou des têtes de cerfs empaillés trônent à côté d'affiches de ski françaises rétro le tout en partageant des mojitos avec des Espagnols qui bossent chez Saatchi et Saatchi..

Ma prochaine mission : trouver un job dans la capitale de l'éclectisme. Je vis dans un quartier chic, j'ai peut-être une chance de me faire payer pour promener les chiens d'un couple de traders à la retraite.. non?









2 commentaires:

The Guss a dit…

Le titre de l'article est pas mal trouvé ! Je commence à découvrir les fish and chips, les multiples burgers et leurs french fries... Oui c'est une invitation à l'obésité ! Bon couraage !

lily a dit…

Merci!
Bon couraaaage à toi aussi!