6.1.08

Liverpool



Je t'ai traversé deux fois
Et deux fois mon coeur a été en émoi
Le trajet en bus a filé comme un éclair
Alors que je m'envolais dans les airs

Le trajet était long mais je serais bien restée à te découvrir, te parcourir
Lorsque je suis arrivée sur ton sol j'ai été éblouie
Et dans John Lennon Airport, je me suis sentie comme dans un musée
Des enfants jouaient sur un immense piano blanc, en face de costumes portés par les Beatles

Tout était si calme et simple
Et je m'amusais à ne marcher que sur les 8
De la moelleuse moquette griffée 'Liverpool, European Capital of Culture 2008'
Inscription sur les murs, les bus, les panneaux routiers, le sol pour aller jusqu'à l'avion

Je n'ai pu résister à sortir mon carnet
Pour noter cet afflux de sensations qui montaient en moi
Et que je savais ne pouvoir décrire qu'alors que je les vivais
Ca donne à peu près ça

Des roches saillantes à flanc de coteau
Des briques rouges.. non, vermillon!
Telles des braises ardentes
Sous ce soleil qui pourtant ne l'est pas

Des oiseaux partout, voletant
Dans le ciel transparent
Venus m'accueillir à la sortie de la gare
Se sentir petit et sentir le ciel très haut

Coucher de soleil sur le port
Il est 15 heures. Nous sommes le 22 décembre.
Une vue surréelle : une profondeur inouïe, une palette de couleurs infinie, une lumière albane baignant la ville.
Magnifique. Sublime.

Plongée dans les abysses depuis des cathédrales surblombant les docks
Mélange assourdissant de traditions et de modernité tranchante et éclatante
Impression d'être au bon endroit, au bon moment
De faire partie de quelque chose

Sentiment de liberté
Accrochée au bus par une main, regarder droit devant soi secouée en cadence
Comme au grand galop sur le dos d'un majestueux alezan crins lavés, ou à l'arrière d'un 4x4
Dans tous les cas, les cheveux au vent. Libre.

Impression d'être dans un tableau vivant
Ou le peintre aurait utilisé toutes les nuances de couleurs existantes et même en aurait inventé de nouvelles.
Un coup de foudre instantané
Très envie de revenir, mais presque anxieuse de ne pas avoir ces sensations à nouveau. Vas-tu surpasser ta soeur ennemie Manchester, dans mon coeur?

10 commentaires:

aug a dit…

d'accord....


...bonne année en fait

Guguss a dit…

Je vois que pendant ces vacances, tu n'as pas perdu tes talents !

Maïe a dit…

Vraiment pas mal, pas mal... Il ne nous manque que quelques photos de couchers de soleil sur le port avec le dégradé de couleurs

lily a dit…

Tout cela m'a même fait oublier de sortir mon fidèle appareil photo!

Mais j'espère vous avoir peint avec mes mots une description qui vous permette de créer l'image dans votre esprit.. Rien de tel que l'imagination!

guguss a dit…

Pas trop dur ce retour en Angleterre ?

lily a dit…

Non, non ça va!
Je me repose de mes vacances! lol

Juste mon mémoire sur lequel je dois plancher mais sinon tout se passe bien! Le campus se réemplit peu à peu et il fait beaucoup moins froid qu'en France, malgré un vent fou!
xx

aug a dit…

http://www.music-is-not-fun.com/minf_ghost/

lily a dit…

Ouais j'ai vu ça!
Je continue à recevoir leur newsletter sans m'être jamais inscrite! lol
Le clip est trop marrant mais c pas ma chanson préférée.. ;)
*Sometimes, I wish..*

adn a dit…

magnifique...

lily a dit…

Awww... merci!